Rachat de Price Minister et enfin des chiffres sur une affaire bien moyenne

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


facade Depuis des années, on nous bassine dans les médias avec Price Minister. On nous présente Price Minister comme une réussite absolue et comme le symbole de la France qui innove.

Pourtant Price Minister n’est au départ QUE la copie d’un site américain  half.com (au départ identique au point que si half.com avait jeté un oeil sur la France ils y auraient aussi jeté leurs avocats ;-))

Price Minister c’est surtout l’astuce de quelques personnes qui

1)  ont vu ce qui marchait aux US et parié que ça allait marcher en France

2) ont pris d’emblée la place de challenger local d’ ebay, place existante par défaut

3) ont réussi à convaincre des financiers de payer le site

4) ont compris que dans la France des années 2000, les véritables “clients” d’un site doivent être l’investisseur et le journaliste et non les utilisateurs ou clients au sens traditionnel du terme si le but est de s’enrichir

Price Minister a gardé ses chiffres secrets et a réussi par le battage médiatique à éviter des insinuations comme quoi si les chiffres étaient secrets, c’est qu’ils n’étaient pas très bons.

Ratuken, un groupe japonais a racheté Price Minister 200 millions d’euros.

On apprend par le communiqué que Price Minister a réalisé un chiffre d'affaires de près de 40 millions d'euros en 2009, pour un résultat opérationnel de 6,6 millions d'euros, et une perte nette de 105.000 euros.

Hé oui Price Minister n’est pas une affaire florissante , étonnant non ?

La perte nette 2008 de Price Minister était même de 9,4 millions d'euros en 2008.

Qui a financé Price Minister et ses pertes depuis 10 ans ? Les actionnaires (notamment 3i dont le responsable est devenu il y a quelques temps le patron du fonds d’investissement lancé par Pierre Kosciusko-Morizet, PDG de Price Minister.. ;-))))) et actionnaire à plus de 50% de la holding Kernel qui détient 8,7% de Price Minister (Au moins on sait que ceux qui ont perdu de l’argent pendant tant d’année vont pouvoir espérer se payer sur la vente avec leurs 91,3% d’actions…).

La suite ?

Price Minister affranchi des “problèmes” de parenté entre son PDG et NKM va pouvoir enfin faire comme les autres sites de e-commerce et s’installer dans un lieu où les taxes et notamment la TVA sont moins élevées qu’en France (Luxembourg ?).

Price Minister continuera d’être cité en exemple et présenté comme une fantastique réussite avec l’habituel cortège de phrases et d’expressions  toutes faites qui déclenchent “opinement” du bonnet de la part des bénis oui-oui:

il a vendu sa boîte … fantastique … il a vendu à des japonais .. des japonais ont acheté … 200 millions !!!  etc, etc…

Certains actionnaires de Price Minister s’appuieront sur cette “fantastique réussite” pour convaincre des gogos investisseurs de mettre de l’argent dans des sites web où eux auront mis “quelques billes” (selon l’expression consacrée) au tout départ (ce qui permet d’avoir de toutes façons un acheteur pour l’argent “risqué” ;-))

Pendant ce temps, des tas de sociétés discrètes font des bénéfices, innovent vraiment et ne sont pas montrées en exemple et mises en exergue.

Pendant ce temps des sociétés industrielles ont du mal à trouver des financement alors qu’elles ont les mêmes pertes que Price Minister mais créent et maintiennent des emplois dans des régions désolées.

Pendant ce temps en Allemagne, on aide ces sociétés à construire et à se développer et ça donne 4 – 0 contre l’ Australie pendant que nous on piétine devant l’ Uruguay et on perd contre la Chine (l’Industrie ne représente plus que 15% des emplois en France contre 30% en Allemagne).

Ouh  mais on s’égare, le foot n’a rien à avoir avec la vente de Price Minister et la manière dont on porte aux nues les vitrines sans regarder ce qu’il y a derrière .. Vous en êtes sûrs ??

Ah mais diront les fans de Price Minister, ça n’a rien à voir; Price Minister est dans le monde des start-ups et du e-commerce.. hé bien comparons par exemple à Matelsom.. créée par quelqu’un qui fit le même genre d’études études que PKM quelques années avant (HEC-Entrepreneurs). Matelsom a même racheté ce qui restait de la CAMIF. Renseignez-vous sur Matelsom..

Vous préférez des modèles à la Price Minister ? Alors regardez spartoo. même trajectoire avec comm comm comm pour ce truc créé aussi par un “HEC-entrepreneur” (Le leader du secteur, sarenza est aussi dirigé par un “HEC-entrepreneur” plus vieux).

N’y a-t-il pas un problème quand les modèles mis en avant sont de ce type et quand des “élites” (pas toutes mais de plus en plus à cause du discours général de l’enseignement des “grandes écoles économiques” qui privilégie l’apprentissage des business plans pour séduire les investisseurs et la recherche de ceux-ci par rapport à l’apprentissage de la facturation et de la recherche de clients tout en glorifiant des “vus à la télé” via des conférenciers et intervenants extérieurs dont la seule richesse sont les accointances politiques et publicitaires) du système éducatif créent ce genre de choses ?

Où sont l’innovation, la création, la valeur ajoutée ? Pourquoi fustiger les traders des banques alors que finalement  …

 

MAJ: Un mail reçu de Price Minister suite à ce qui précède:

Il semble que vous ayez un rédacteur qui n’a pas une bonne compréhension financiere !

1- En effet PriceMinister est rentable depuis longtemps mais il existe ce qu’on appelle des reports déficitaires des premières annees

2- Ce qui n’a donc rien à voir avec le résultat opérationnel de notre activité récente (par ex 2008 /2009/2010)

Par ailleurs notre chiffres d’affaires comptablement n’est « que » la commission prélevé sur volume d’affaires (donc seulement 10% à 15 % du volume total qui circule sur notre site , je vous laisse faire la multiplication)

3- Notre Volume est en croissance de +25% en 2010 vs 2009 et notre marge d’ebit est de 25%

Voilà des vrais chiffres et j’espère que vous saurez sermonné l’étourdi qui pense que les japonais sont bêtes au point d’acheter 200m€ un site qui ne gagnerait pas d’argent !

Réponse à ce mail:

Merci !

1 – donc au total depuis sa création, si l’on considère l’ensemble des 10 ans, Price Minister n’a pas gagné d’argent ?

2 – le CA reflète ce que la société encaisse comme dans les banques qui ne comptent pas comme CA les masses d’argent qui passent par elles, CA = ce qui est encaissé, Price Minister encaisse-t-il le paiement d’un acheteur avant de le reverser à un acheteur ? A priori non..

3 – volume d’affaires traitées, volume de CA , volume d’argent échangé ? 25% d’ ebit// à rendre jaloux Rocco Siffredi :-) et à rendre heureux les japonais qui font donc une très bonne affaire qu’on suivra ;-)

MAJ 18 juin PM: Les medias relaient le rachat de Price Minister de manière abondante mais aucune info ne filtre sur la manière dont ont été payés les 200 millions. Cash ? Papier ? Actions de Ratuken valorisé au x temps des Samurais ou e Goldorak ?  Stock-options ? Paiement dans 5 ans ? Différentes parties ? Traitement différent des actionnaires ?

On espère la bonne option pour les fondateurs (dont un nous a demandé si l’un de nous était jaloux suite à cette note ;-))

Un truc marrant à suivre pour la "popularité" de Price Minister: leur budget Adwords: http://fr.semrush.com/fr/info/www.priceminister.com+%28by+adwords%29 (avec le génial outil semrush: Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic)

Commentaires sur: Rachat de Price Minister et enfin des chiffres sur une affaire bien moyenne

moi qui pensé que ce business tournait bien

Rédigé par : patateman | 20 avr 2011 11:28:21

ouais on se fait rouler avec leur commission, pfff, ça sentait l'arnaque ce truc ,ça sent le dépôt de bilan

Rédigé par : rizman | 9 fév 2011 07:10:32

lorsque vous vendez un produit sur price la commission atteint presque 20% c de l'arnaque j'ai vendu la bas une fois mais pas deux et je ne suis certainement pas le seul a ne plus y revenir, les grosses commissions sur les ventes ont fait perdre bcp de clients a ebay au profit des petites annonces gratuites, bientot ce sera le tour de price, si ils ont resiste c'est uniquement grace a leur com,
kan je passe sur price il y a comme un gout de...c fini...

Rédigé par : malex | 23 déc 2010 09:47:59

Comme je suis curieux je suis allé sur archive.org, c'est un peu flippant :

half.com 2001
http://web.archive.org/web/20010118215400/http://www.half.com/

www.priceminister.com 2001
http://web.archive.org/web/20010330084828/www.priceminister.com/home

Après qui a copié qui ?

Rédigé par : Vincent Voyer | 10 nov 2010 13:30:21

Il est premier en quoi???
En visites?
Avec tous les sites under achetés, c'est loin d'être compliqué ! Il suffit d'un budget de 5000 euros/mois pour acheter 1 000 000 de vu français en site under... Mais est ce que ca en fait des clients?

Et lorsque l'on coupe la machine, ca se voit :
http://trends.google.com/websites?q=priceminister.com&geo=all&date=all&sort=0

Rédigé par : Nicolas Chevallier | 10 nov 2010 08:48:52

Tout à fait d'accord avec cet article. Priceminister a été une affaire de communication et c'est tout. Quand on voit par exemple que Sarenza fait largement plus de 40 millions de chiffre d'affaires et gagne de l'argent pour finalement aussi un métier d'intermédiaire e-commerce.

Rédigé par : JP | 8 juil 2010 13:58:11

Le deuxième voir 1er groupe de e-commerce dans le monde est le groupe Otto, un groupe allemand qui possède notamment en France les 3 Suisses.
Si tu veux parler d ' hec-entrepreneurs alors parle aussi de matelsom, de gymglish, de sensio, etc.. ou aussi de Chenavari, monté par Loic Fery, autre hec entrepreneur, patron par ailleurs du fc lorient, qui a aussi une activité de commissions et avec moins de CA fait autant de bénéfices que les plus grosses pertes de PM.. en étant bcp plus discret ...
Si tu veux parler de Papin, alors demande lui ce qu'il pense du sujet dont nous parlons ;-)))
Une fois de +, il n'est pas question de critiquer PM mais de dire que c'est surtout une belle et intelligente histoire de comm (bien meilleure par exemple que celles multi tentées d'un autre hec-entrepreneur: le fameux Le Meur).
Quand à ta question sur les "financiers", la réponse est simple: parce qu'il y a d'autres choses qui rapportent beaucoup plus que des sociétés d'intermédiaires qi ne gagnent rien au bout de 10 ans

Rédigé par : Tubby @ krog | 22 juin 2010 12:40:01

Eh, les enfants, vous avez fini de délirer???

Voila une société qui n'existait pas il y a 10 ans qui se vend 200 M€, réalise un volume d'affaires de environ 400 M€ (40M€/10%), réalise un EBIT de 15% mini, est passé devant le leader mondial en mars (ebay) et vous faites les fines bouches???

Il y a combien de sociétés au monde qui sont devant les américains dans le e-commerce?

Combien vous connaissez de sociétés de la vague internet qui ont eu un tel parcours?

Vous connaissez combien d'héritiers bien nés qui acceptent de passer 900 jours de travail sans interruption?

Combien d'entrepreneurs qui acceptent de partager le fruit du travail avec leurs équipes?

La France n'a plus d'industries mais a un vrai talent pour créer de nouvelles activités cédées à des internationaux après. C''est très vrai dans l'internet (où l'on parle même d'une exception française, largement initiée et énergisée par PKM), c'est vrai dans l'art, c'est vrai dans le tourisme. La France crée des concepts et les diffusent et les vend.

La vraie question est de savoir pourquoi les financiers français n'arrivent pas à payer les prix des internationaux? Et d'être incapables d'accompagner l'hypercroissance?

PKM a réussi une très très belle aventure, à l'image de toute une génération décomplexée, souvent issue de cette formation révolutionnaire, HEC Entrepreneurs mode Papin.

Faites donc pareil et on reparle à ce momet-là, non?

Rédigé par : krog | 22 juin 2010 12:14:08

Comment sont payés aux actionnaires de Price Minister les 200 millions: voilà la vraie question. Cette somme peut très bien ne représenter que du papier c'est à dire rien du tout de concret et que des promesses ce qui permettrait aux actionnaires de se débarrasser d'une société qui effectivement n'est pas florissante économiquement.
ce n'est pas un hasard si Price Minister a renoncé s'introduire en bourse.

Rédigé par : Stéphane | 18 juin 2010 12:35:10

très judicieux comme analyse cet article, ya longtemps qu'en france il faut etre bien né et avoir de bonnes relations pour gagner de l'argent plutot que d'avoir du courage et entreprendre dans l'economie reelle (de la vraie offre et la demande).

Qui pourrait perde autant d'argent que PriceMinister sans etre instantanément assigné en redressement judiciaire ?

Price Minister, encore une société financée par nous (le contribuable) au travers des sociétés de défiscalisation ISF et voilà ce bel argent sert a enrichir quelques personnes. PKM touchera 40 millions bruts dans cette affaire.

Que récompense-t-on ? la création de richesse ? la capacité de perde 3 euros pour 1 euro de CA ?
Ce sympathique PKM patron de PriceMinister et frere de la ministre qui avait décoré de la Légion d'Honneur il y a 1 an un autre entrepreneur du web devenu celebre il y a peu François Bourdoncle, co-fondateur, actionnaire et directeur de la stratégie d’Exalead, autre société rachetée une fortune par DSY (Dassault Systemes) alors qu'elle empile les pertes abyssales depuis sa création malgré de luxueux bureaux place de la Madeleine a Paris.

Moralité, il faut fabriquer ce que le marché attend : une société qui brille, eligible aux fond défiscalisant et avoir quelques relations : C'est bien plus efficace que le travail !

Rédigé par : Alexandre78 | 18 juin 2010 11:13:50

@ e de saint bon: comme il est écrit, PKM et ses associés ont été malins. Si comme l'indique leur mail, les pertes 2009 indiquent des reports déficitaires, alors il y a fort à parier qu'au total Price Minister n'a jamais gagné d'argent.
"Leader" désigné par les journalistes et du battage médiatique ne signifie pas "leader" en réalité; on a déjà connu ça avec Mr Lemeur. Comme exemple du e-commerce il y a beaucoup mieux en France mais les vrais leaders passent moins de temps dans les medias comme la note de tubbydev le montre.
Reste à savoir aussi comment ont été payés ces 200 millions. Si c'est en papier alors la réalité risque d'être encore plus décevante pour les fans.
Price Minister correspond finalement bien à l'époque qui s'achève en ce moment puisqu'il semble que la fin du bal soit arrivée et qu'il faille payer les musiciens.

Rédigé par : @ e de saint bon | 17 juin 2010 23:05:33

Vous avez parfaitement raison. Priceminister est un pipeau : mentir pendant des années sur ses chiffres.

il dit 25% de croissance ? elle est ou la croissance, il y a eu zero entre 2008 et 2009.
25% d'EBIT. pas vrai. il est de 15% d'apres le communiqué de Rakuten.

je ne critique pas les résultats, mais la façon de prendre les gens pour des c. pendant des années dans les média et de pretendre qu'on est le premier site de ecommerce alors qu'il n'en est RIEN

Rédigé par : gloris | 17 juin 2010 20:21:57

Pour une fois, Créer entreprendre a été l'un des premiers à diffuser cette info ce matin. Cela a intéressé bcp de gens. Courbe de trafic *2
Pour le reste de l'article, je suis en phase. Les chiffres sont bien maigres (surtout le résultat). Mais cela a fait rêvé bcp de gens : c'est déjà çà...

Rédigé par : franck | 17 juin 2010 19:13:40

Effectivement, il ne faut pas confondre volume d'affaire et CA. Dans le cas de Price, il faut effectivement ramener le volume d'affaire à la commission réalisée, ce qui au total fait bien peu.
Du coup, 200 millions ça parait beaucoup, mais bon... sans avoir les chiffres et sans savoir ce qu'est l'ebit, je ne me permettrais pas de critiquer plus que ça

Rédigé par : Capitaine | 17 juin 2010 16:47:47

Pierre,

Je te trouve bien sévère dans ton jugement.
Je veux bien croire les chiffres que tu avances et certaines "dérives" corporatistes que tu pointes du doigt.

Mais tout de même ! PM est-il devenu oui ou non en quelques années l'un des leaders de l'e-commerce en France ? N'est-elle pas un exemple de start up ayant créé pas mal d'emploi ?
Ses dirigeants ont toujours reconnu s'être inspiré de half.com. Cela en fait-il pour autant une histoire "toute cuite" ? Tu sais comme moi que toute la difficulté est dans la réalisation, la capacité à bien exécuter la stratégie.
J'ajouterais même qu'une part de leur réussite tient dans le fait que, les premiers et mieux que tout le monde, Pierre, Olivier et Justin ont su adopter et imiter ce modèle américain. Facile à dire, pas facile à faire.

Enfin tu dis-toi qu'ils sont passés de 9,4 M € de perte en 2008 à 105 000 de perte en 2009. N'est-ce pas là une tendance très encourageante ?

Rédigé par : Emmanuel de Saint-Bon | 17 juin 2010 13:28:03

bien vu, notamment sur la communication à la française :

pour ce truc créé aussi par un “HEC-entrepreneur” (Le leader du secteur, sarenza est aussi dirigé par un “HEC-entrepreneur” plus vieux).

Rédigé par : ~laurent | 17 juin 2010 13:01:28

Poster un commentaire sur: Rachat de Price Minister et enfin des chiffres sur une affaire bien moyenne







« Le gouvernement paie des blogueurs ! | Accueil | Google et la possible indexation des phrases: un gros changement pour le SEO et beaucoup de questions »


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous