Monetisation de la video – conference

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Petit résumé partiel et partial sur la conférence organisée par Philippe Bornstein à propos de la monétisation de la vidéo sur Internet ou plus spécifiquement Publicité et Vidéo sur Internet.

La première partie, la plus longue, a été l’occasion d’entendre 2 dames du New-York Times, Stéphane Martin du SNPTV, Philippe Dégéry d’ Adobe, JP Fumagalli Smartclip.

Tout d’abord, bonne nouvelle pour ceux qui rouspètent contre les manques de blogbang et ebuzzing, smartclip arrive sur le marché français; www.smartclip.fr  directeur commercial Mr Dalmasso dont l’adresse email est dalmasso  arobase smartclip.fr (Voir aussi goviral Network)

Bonne nouvelle aussi pour tous ceux qui vivent de la vidéo sur le net: ce petit monde s’entend pour dire que la vidéo sur le net c’est génial, ça apporte plein de choses aux marques et ça ne peut pas mais alors pas du tout suivre le modèle classique du web (dixit Stéphane Martin) qui n’est pas assez cher et ne paie pas la vidéo ;-))

Au début de cette conférence, Philippe Bornstein a clairement montrer tous les stades et tous les intermédiaires entre la marque et l’internaute! un paquet d’intermédiaires avec notamment les agences, les ad-servers, les plate-formes de vidéos .. qui se sucrent au passage.

Concrètement entre ce que paie une marque et ce que gagne un site qui diffuse une vidéo via blogbang ou ebuzzing, il y a beaucoup d’argent qui part chez des intermédiaires.

On aurait donc aimé avoir une idée de la rentabilité nette d’une opération vidéo pour une marque mais la réponse “coué” est toujours la même: il ne faut pas comparer le CPC avec une campagne vidéo. la vidéo c’est autre chose .; blablablabla… Ouais bof… Le gars qui paie 100 va forcément regarder tôt ou tard combien lui rapportent en chiffre d’affaires 100 en adwords ou en affiliation et 100 en vidéo.

Certes tant que les marques sont remplies de gens qui n’y connaissent rien (ou dont les contrôleurs de gestion et coupeurs de coups n’y connaissent rien) ou sont copains avec les agences qui les soignent bien, les petites affaires entre amis continueront ;-)

Notons qu’à l’appui de leurs dires, les défenseurs de la vidéo , les défenseurs de l’intérêt de la vidéo donnent des chiffres étonnants :-))

Le taux de clic sur des vidéos serait + important que sur les formats de pub classiques ;-)) 

clic-video-pub sauf que comme d’habitude dans pas mal de statistiques, l’affaire risque d’être faussée dès le départ. Sur quelle base a –t-on pris les chiffres ? Si l’on prend par exemple le taux de clic général sur Adsense, il est très bas puisque l’immense majorité des “adsense publishers” place sa pub n’importe où et n’importe comment.

Sur n’importe quelle page web, un taux de clic (CTR) inférieur à 1% est IMPOSSIBLE si on place ses bannières correctement.

En revanche, quelles vidéos ont servi de bases à ces chiffres ?

Ce serait étonnant d’avoir dans la réalité ce qui est affirmé ici car dans ce cas, les pub vidéos de Google marcheraient beaucoup mieux et tout Adsense puslisher sait bien que opur l’instant, ce sont les liens textes puis les textes et images qui déclenchent le clic DEVANT les pub vidéos …

Intervention intéressante du Monsieur d’ Adobe (Philippe Dégéry) qui a dévoilé les futures caractéristiques de Flash qui est de loin le format le plus utilisé pour les vidéos. Au passage, les visualisations de vidéos via consoles de jeux ont un niveau comparables à celles via Mac et sont loin de celles via PC.

Gros silence aussi dans tout ceci sur le monde de la vidéo qui échappe aux canaux officiels de diffusion. Le chiffre d’affaires des chaînes de télé sur le web augmenterait, l’audience aussi via les systèmes de tv à la demande ou de rediffusion comme  M6 Replay . Mais rien sur les portails de vidéos qui diffusent des extraits de chaînes (ex les buts de Canal+ visibles après chaque match sur sapo.pt puisque youtube et dailymotion les efface ou les matchs ou autres visibles en direct sur Justin TV) .. Phénomène dont on ne parle pas, phénomène insignifiant ;-))  Le vrai web peut dormir tranquille ;-)

Bravo à Philippe Bornstein d’avoir organisé cet évènement, une première en France, pays où il y a souvent trop de trucs publicitaires et blabla et peu de conférences, évènements avec du contenu.


Commentaires sur: Monetisation de la video – conference

Poster un commentaire sur: Monetisation de la video – conference







« Google Buzz contre facebook | Accueil | Le PS detourne Google »


Besoin de contenu, de rédaction web ? Notre proposition sur Redac Web SEO
Besoin d'une info ou d'un développement web, de référencement naturel, de blogs, de Wordpress, de Typepad, de Movable Type ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous