Pour créer et faire connaître vos pages web --> Contactez-nous
août 2009

Franck Louvrier Twitter et Hadopi

Franck Louvrier, conseiller en communication du président de la République Nicolas Sarkozy, a joué au spécialiste dans Le Monde. Ce n’est pas le premier ni le dernier mais Franck Louvrier restera sûrement dans les annales des experts du Monde comme celui qui aura fait rire cet été 

Ce magicien de la comm (qui est aussi un fin politique comme on dit puisqu’il a réussi à évincer François de la Brosse et à regrouper le coeur du pouvoir, la communication ,le marketing et la mise en scène de Nicolas Sarkozy sous sa coupe -c’est de Franck Louvrier aussi dont dépend aussi par exemple le milicien du web Princen) réussit à lier sur quelques colonnes Twitter et Hadopi sous le titre “Internet et son potentiel démocratique”:

Lire la suite "Franck Louvrier Twitter et Hadopi"

Hadopi et numérisation de la BNF par Google: 2 poids 2 mesures de la part du gouvernement français

Tete_dans_le_cul La récente information comme quoi la Bibiliothèque Nationale de France s'apprête à confier à Google la numérisation de ses fonds (suivant ainsi quelque chose de déjà conclu par la Bibliothèque Municipale de Lyon) sonne étrangement en France, pays d' Hadopi, la fUmeuse loi destinée à "défendre" les droits des "pauvres auteurs" .....

D'un côté Hadopi, une loi de contrôle pire que dans les pays totalitaires, mise en place par un gouvernement et des parlementaires dont la connaissance "technique" et "fonctionnelle" de l'Internet se borne à en faire un canal supplémentaire de télévision pour les campagnes électorales. Une loi voulue par un puissant lobby de coquins et de copains, soucieux de garder leurs privilèges, l'argent du contribuable de par les subventions de l'état, leurs 4x4 et leurs facilités à faire du fric avec 80% de nullités et 20% de nostalgie du temps où l'exception culturelle française avait une autre valeur que celle d'un alibi à la diversité.

De l'autre côté, un patrimoine immense, celui de la Bibliothèque Nationale de France que Google s'apprête à numériser et à mettre à disposition gratuitement sur le net en échange de millions de pages produites (celles des oeuvres numérisées) sur lesquelles Google pourra mettre de la publicité ou grâce auxquelles de toutes façons, de l'argent sera gagné.. pas par la BNF.

D'un côté, Hadopi, une attitude défensive encore plus crétine (lire Techniques anti HADOPI) que celle des généraux de la ligne Maginot en 40, qui n'imaginaient pas, les yeux fixés sur les Vosges que les blindés d'Hitler contourneraient par le Nord et la Belgique... Bon courage aux initiateurs d' Hadopi quand ils découvriront que l' Internet signifie Interconnected Networks et que les frontières n'existent pas ...

D'un autre côté, la BNF, un monument du patrimoine français, de la fameuse exception culturelle (mais de la vraie) qui ne réussit pas à trouver les énergies politiques et financières positives pour numériser ses ouvrages et créer des pages web qui pourraient même rendre à terme l'opération gagnante financièrement.

D'un côté, Hadopi, un un coût de surveillance et de sanction INCONNU mais au minimum de 10 millions d'euros par an pour empêcher des gens dont la plupart n'ont pas les moyens de payer le racket officiel, de télécharger des trucs dont la plupart s'oublient une fois la porte du frigo ouverte ou la chasse tirée 5 minutes après la fin;

...un coût de surveillance sans aucun gain financier qui videra les caisses de l'état pour payer des surveillants virtuels dont l'intérêt financier est non seulement privé (bien que par les réseaux des coquins et copains, tout soit perméable ...) mais en plus enclin provoquer les actes qu'ils surveillent pour gagner plus (et ceci dans un cercle vicieux pire que celui des bonus de banquiers qu'il est de mode de vilipender en ce moment) (lire Le gateau HADOPI provoque la guerre des milices du net  et  Qui sera la milice d' HADOPI: Advestigo, co-peer-right Agency ou ... ).

D'un autre côté, la BNF, un manque de 50 à 80 millions pour numériser une grande partie de la mémoire culturelle française.... alors même que des bénéfices supérieurs en auraient été tirés.

D'un côté, le gouvernement français actuel qui défend quelques privilégiés en twittant son contentement, assis sur une branche assez légère pour surfer sur toutes les modes mais qui ne fera jamais de bouture ou d'autres arbres. On n'ose pas croire que la BNF n'a pas pu fédérer quelques politiques pour son projet simplement parce que la lecture des classiques, hormis un résumé de la Princesse de Clèves, n'a pas été et n'est pas quelque chose de connu au sommet de l'état, même après un malaise vagal qui casse l'image tant espérée du superman physique ......

D'un autre côté, Google, une entreprise américaine ou mondiale qui casse tous les intermédiaires en cherchant à minimiser les prix, les coûts et à donner le plus grand accès au plus grand nombre tout en gagnant de l'argent (Lire la Methode Google  ).

Il semble bien que Google ait sur ce coup remplacé le gouvernement français, normalement agent du service et du bien public.

Il semble bien que Google ait sur ce coup piraté l'état français. Celui-ci enverra-t-il un avertissement mail ou écrit à Google ou y aura-t-il un twit dévastateur à la mode NKMpas ?

Lire aussi ce qui fut écrit en 2007 par Jean-Noël Jeanneney, ancien secrétaire d'Etat à la communication, président de la Bibliothèque nationale de France  et de l'association Europartenaires:

http://www.amazon.fr/Quand-Google-d%C3%A9fie-lEurope-Plaidoyer/dp/2842059123

Quand Google défie l' Europe: pdf ici

DELL ne vend plus d' ordinateurs

Appel à DELL au 0825 387 133 (0,15 euros / min) pour commander un ordinateur (Inspiron mini 10). Il faut toujours appeler les vendeurs d'ordinateurs car au téléphone ils font souvent des réductions qu'on n'a pas sur le site ;-))


Après une première série de questions (Qui êtes-vous ? Société ou Entreprise ?), on nous passe une dame.

La dame de DELL dit Bonjour,

On dit à la dame de DELL qu'on veut un Inspiron Mini 10, qu'on l'a configuré et qu'on voudrait savoir si elle peut faire un prix.

Visiblement la dame de DELL n'a pas compris la question (et a priori ce n'est même pas une ruse pour ignorer la demande de réduction ..) et elle commence à questionner:

- société ou particulier (pourtant la première personne de DELL qui a répondu avait déjà demandé ça)

- quelle est votre activité ?

- nombre de salariés ?

- pourquoi voulez-vous un ordinateur ?

- où voulez-vous vous servir de votre ordinateur ?

- quel est votre nom ? votre fonction ?

etc, etc..

Au début, on répond gentiment aux questions de DELL (il est 8H30 du matin) et puis au bout de 5 minutes, on commence à se demander si on est bien chez DELL ou au téléphone avec l'administration, la Sécu, une nouvelle entité de recueil d'informations sur les éventuels utilisateurs d'ordinateurs ou si HADOPI a une tentacule chez les futurs acheteurs d'ordinateurs à ficher ;-))

On demande donc à la dame de DELL si elle peut vendre un ordinateur, si on peut regarder  la configuration qu'on a faite sur le site et si elle peut "faire un prix".

Visiblement très formée à la PNL téléphonique, la dame de DELL demande si ses questions dérangent et explique que nous sommes en train d'"échanger" ?!?

On répond à la dame de DELL que si elle veut échanger c'est son problème mais que nous on aimerait bien ACHETER un ordinateur, qu'on l'a configuré sur le site et qu'on veut simplement demander (en payant 0,15 euros par minute au 0825 387 133 de DELL) si elle PEUT FAIRE UNE REDUCTION !

La dame de DELL reprend son questionnaire via des questions sur notre gêne ou pas par rapport à ses questions ...

Vaincus par la dialectique et les nouvelles méthodes de DELL, on raccroche (sans même demander à la dame de DELL si l'entreprise où elle travaille a un numéro d'agrément CNIL pour la super base de données sur les gens que chaque "commercial" -ou peut-être ont-ils un autre titre comme "enquêteur"- constitue au téléphone toute la journée..) et on va acheter un Asus EEE

Le début de La Méthode Google commence par la très mauvaise expérience de Jarvis avec DELL, son blog à ce sujet et la réaction (un peu tardive) de DELL qui mit en place un blog d' écoute de ses clients ..

Visiblement, DELL France n'arrive toujours pas à écouter ce que veulent les clients au téléphone ou a décidé de se consacrer uniquement à du profiling plutôt que de vendre des ordinateurs..

Twitter, Facebook et Livejournal down en même temps .. oeuvre de hackers ?

La toile était très tendue aujourd'hui avec pas mal de trous. Au même moment, twitter, facebook et Livejournal (un système de blogs très populaire aux USA et en Russie, appartenant avant à Six Apart avant d'être vendu à une société russe) étaient en vrac au même moment.(on avait alors l'impossibilité de trouver la seule manière de s'apercevoir de l'existence de Nathalie Kosciusko-Morizet ;-))

Certains pensent qu'il ne s'agit pas d'un hasard et que des hackers sont derrière ce malaise vagal du net ;-) d'autant plus que le Defcon se tient en ce moment ...

Aout va être assez marrant et Septembre encore plus avec la crise économique de retour et quelques rigolades de ce type ...

Comment contacter NKM ?

Aujourd'hui, on a voulu écrire une jolie lettre à Nathalie Kosciusko-Morizet. Une vraie lettre avec copie de différents documents relatifs à une énigme fiscale en ce qui concerne la TVA à facturer ou ne pas facturer à des sociétés d'affiliation situées en Europe communautaire.

Ces sociétés réclament des factures hors taxes alors que les textes concernant la TVA sont assez clairs (http://ec.europa.eu/taxation_customs/taxation/vat/how_vat_works/vat_on_services/index_fr.htm ).

La question posée aux services fiscaux (15 pages détaillées d'explications, de copies d'écrans et de mails) a donné lieu, après 3 mois d'attente et x rebonds dans les méandres des services fiscaux à une réponse mythique " .... en l'absence de présentation claire, précise et complète de la situation de fait dans votre demande -à cet égard,  .. la nature des prestations qui sont rendues n'est ni identifiable ni précisée - et en l'absence des dispositions que vous entendez appliquer, l'administration n'est pas en mesure d'apprécier le régime applicable en matière de TVA, auxdites prestations ....."

En résumé, c'est visiblement à nous de "décider de ce qu'on veut appliquer" ?!? alors même qu'on demande une réponse sur ce sujet ....  et l'administration "n'est pas en mesure de répondre" ..... mais sera en mesure de réclamer la TVA si ça lui chante et même si on accepte de facturer sans TVA..

Bref, avant d'écrire directement à Nicolas Sarkozy (qui s'occupe de tout mais qui actuellement se repose de son malaise), on a donc décidé d'écrire à Nathalie Kosciusko-Morizet pour lui soumettre le problème (un problème typique d'économie numérique), la réponse des services fiscaux et lui demander son avis tout en lui signalant que si elle veut que l'économie numérique se développe, il serait bon d'avoir des réponses concrètes à ce genre de choses qui sont cadrées depuis longtemps dans les zones où le web a permis de créer de l'activité.

Un petit tour sur Google pour trouver comment contacter Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'état à un tas de choses dont l'économie numérique ..

On ne s'attend pas à trouver un mail (une personne si impliquée dans le numérique utilise certainement autre chose que les choses du web 0.0  :-)) mais une adresse physique ...

Après plusieurs tentatives, pas le moindre moyen de trouver quelque chose.

La page http://www.gouvernement.fr/gouvernement/nathalie-kosciusko-morizet  est on ne peut plus étrange (aucun moyen de contacter la dame sauf si on considère que comme elle est secrétaire d'état auprès du premier ministre, il est possible de la contacter via Matignon).

La page http://www.gouvernement.fr/gouvernement/nathalie-kosciusko-morizet?tab=sites_internet  donne des résultats qui ressemblent aux archives de Google avec notamment http://francenumerique2012.fr/ qui parle de 2012 via Eric Besson sur une page qui préfigure peut-être le web - 3.0 d'après éclatement de la bulle avec en plus une guerre nucléaire, le retour des modems 28k et des après-midii avec Dorothée (même Eric Besson semble triste, sur la page, de vous voir arriver)

La page http://www.nkm2008.com/ ne donne pas non plus d' infos

Twitter étant en vrac aujourd'hui, impossible de vérifier aussi si par hasard il y aurait un mail sur le twitter de NKM: http://twitter.com/nk_m

NKM est-elle tellement impliquée dans l'économie numérique qu'elle est devenue + que virtuelle et s'est envolée de sa branche de twitter ??

Si vous faites partie des initiés et si par hasard vous tombez sur cette note, merci de nous indiquer COMMENT ENVOYER UNE LETTRE A NATHALIE KOSCIUSKO MORIZET

Economie d' abondance et fossilisation des agences de publicité

Sur internet, on peut proposer énormément de choses, de manière infinie. Avec Internet et Google, nous sommes entrés dans l'économie de l'abondance, une économie où la rareté, valeur fondatrice et fondamentale de l'économie en vigueur jusqu'ici, a disparu.

La Methode Google de Jarvis parle d'économie d'abondance (page 98) et notamment de l'application et de la non application de ce principe par les agences de publicité (page 99 et 100). Extraits:

Les agences de publicité se comportent toujours comme si les espaces publicitaires étaient encore rares. Aujourd'hui, le nombre de supports publicitaires utilisables est virtuellement illimité . Les agences de publicité ont toujours eu un faible pour la vente en gros. A chaque rentrée, elles rencontrent leurs homologues des chaînes de télévision, passent en revue les grilles de programmes et achètent des espaces en gros. Les agences se rémunèrent en prélevant un pourcentage sur l'argent dépensé en achats d'espaces. Plus les espaces sont rares, plus ils se vendent cher, plus les agences dépensent, plus elles gagnent de l'argent, ce n'est pas un cercle vertueux, c'est un attrape-nigauds.

Cette conception absurde de la publicité s'est exportée vers l'Internet. C'est à se tordre de rire. ... les agences tentent de créer de la rareté là où elle n'existe pas. L'espace publicitaire disponible à la vente est infini. Il s'étend sur des milliers de pages partout sur Internet. La plupart de ces pages sont très spécialisées et on pourrait y afficher des publicités beaucoup pàlus ciblées et bien moins chères que les home pages des portails ..... L'efficacité des investissements publicitaires serait meilleure ...Dans la presse papier, les annonceurs paient car l'audience est censée voir la totalité de la pub .. Sur internet c'est l'inverse, les annonceurs payent pour les pages qui affichent effectivement leurs publicités et avec Google Ads, les annonceurs ne payent que si quelqu'un clique sur une de leurs publicités. L'internet est un bien meilleur support, il est moins cher et améliore la mesure de l'impact de la publicité. Mais cette efficacité n'est pas à l'avantage des agences dont les revenus dépendent des dépenses qu'elles engagent

Le pire aussi (là c'est un tubby qui reprend le clavier ;-)) c'est que les tauliers des portails ou des "gros sites" raisonnent encore sur internet dans le modèle classique de publicité de la presse ou de la télé; AInsi ils pensent audience --> revenus publicitaires avec des schémas bloqués sur les bannières publicitaires payées au nombre de pages vues ALORS MEME QUE CECI EST AISEMENT EMBROUILLABLE ET que les annonceurs, de moins en moins pigeons, se tournent de plus en plus vers des modèles de paiement au clic (Google Adword) ou en affiliation ou même en drop shipping (pendant qu'agences et tauliers de gros sites continuent de se m... sur les chiffres idiots de médiamétrie).

Les Echos de Lundi ont publié à ce sujet un article révélateur: "Les sites d'information toujours à la recherche d'un modèle" ... Ainsi quelqu'un de rue89 est cité dans l'article: Laurent Mauriac, le directeur général, assure se battre pour préserver les tarifs du bandeau publicitaire. « On ne veut pas brader nos espaces publicitaires. Mais certains acceptent des prix dérisoires, qui nous mettent en difficulté », dit-il

Murdoch veut lui faire payer l'accès à ses sites d'information (toujours les Echos)

Bref, face à l'économie d'abondance et à la masse des petits qui devient plus grosse que les gros (longue traine long tail ), les gros réagissent à la façon "ligne maginot".

Comme les chars de Guderian, légers et très mobiles, fondez des petits sites de niche, en utilisant tous les systèmes gratuits ou peu cher (dont les système de blog comme CMS) et soyez assurés de n'avoir jamais comme concurrents les gens dont on parle dans les journaux; Quand ils s'en rendront compte, ce sera trop tard pour eux.

Blogs

La méthode Google

Methode-google La "méthode Google" est un livre écrit par Jeff Jarvis. Le sous-titre est beaucoup plus explicite que le titre: Que ferait Google à votre place ? (ici sur Amazon)

Ce livre est aussi révolutionnaire que le fut "The long tail" (longue traine long tail) en ceci qu'il synthétise tout ce qu'on sent intuitivement via les multiples signes actuels (dont la crise n'est qu'un révélateur). Dans ce qui reste d'été, lisez "la méthode Google" et "Free" de Chris Anderson et attaquez la rentrée avec de nouveaux principes ;-))

Nous, nous attaquons une série de petites notes regroupées dans la catégorie "Methode Google" pour résumer et discuter des principales idées du livre de Jarvis. Le livre de Jarvis fait partie de ces livres qu'il ne faut pas lire en une fois car on risque de mélanger toutes les idées sans en retenir les conséquences concrètes et pratiques, tout se mélangeant en un magma qu'on se souviendra sympathique mais sans moyen de s'en servir alors même que ce qu'il décrit est directement lié aux changements d'époque économique, politique que nous vivons actuellement.

Les limites économiques du statut d' auto entrepreneur

Nous avions parlé il y a quelques temps des limites du statut d'autoentrepreneur (pour ceux qui le prennent). Actuellement toute une campagne de presse est organisée pour la glorification de ce statut alors même qu'il laisse apparaître d'autres limites dont certaines au niveau de l'économie "globale" de l'entrepreneuriat (le mot "entreprenariat" malgré l'abondance de son utilisation semble incorrect) en France, ce serpent de mer qu'on ressort à chaque crise comme la solution miracle.

L'autoentrepreneur est donc venu gonfler les chiffres de création d'entreprise. Ces chiffres sont déjà faussés par le % d'entreprises qui sont en fait des commerces ou des activités d'artisan.

Certes, un magasin ou un plombier sont des activités économiques vitales et très importantes mais se servir d'elles UNIQUEMENT pour glorifier la création d'entreprise telle que celle-ci est présentée (start-up, success story des magazines) est de l'abus, abus d'autant plus grand que rien n'est fait pour valoriser l'artisanat alors même que dans certaines régions les artisans peintres, plombiers, maçons croulent sous le travail, avec des commandes jusqu'en 2011 et manquent de personnel puisque rien n'est fait dans l'éducation nationale pour former des jeunes à ces métiers dont filières de formation sont considérées la plupart du temps comme des parcs à refoulés du système scolaire classique pour éviter les statistiques de redoublement.

Lire la suite "Les limites économiques du statut d' auto entrepreneur"

Ergonomie de site web à la mode 2.0

Et si on travaillait comme ça pour l'ergonomie des pages web ? Ca serait vraiment du web 2.0 ;-)

Bon, on s'excuse pour ceux que ça choque mais c'est les vacances, l'été, on revient de Russie où les rues sont pavées de très bonnes intentions ;-)) et cette image est issue d'un blog russe ;-))

Et en plus ça nous oblige à écrire quelque chose de sérieux rapidement ;-))

Ergonomie-site-web