Hadopi et numérisation de la BNF par Google: 2 poids 2 mesures de la part du gouvernement français

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Tete_dans_le_cul La récente information comme quoi la Bibiliothèque Nationale de France s'apprête à confier à Google la numérisation de ses fonds (suivant ainsi quelque chose de déjà conclu par la Bibliothèque Municipale de Lyon) sonne étrangement en France, pays d' Hadopi, la fUmeuse loi destinée à "défendre" les droits des "pauvres auteurs" .....

D'un côté Hadopi, une loi de contrôle pire que dans les pays totalitaires, mise en place par un gouvernement et des parlementaires dont la connaissance "technique" et "fonctionnelle" de l'Internet se borne à en faire un canal supplémentaire de télévision pour les campagnes électorales. Une loi voulue par un puissant lobby de coquins et de copains, soucieux de garder leurs privilèges, l'argent du contribuable de par les subventions de l'état, leurs 4x4 et leurs facilités à faire du fric avec 80% de nullités et 20% de nostalgie du temps où l'exception culturelle française avait une autre valeur que celle d'un alibi à la diversité.

De l'autre côté, un patrimoine immense, celui de la Bibliothèque Nationale de France que Google s'apprête à numériser et à mettre à disposition gratuitement sur le net en échange de millions de pages produites (celles des oeuvres numérisées) sur lesquelles Google pourra mettre de la publicité ou grâce auxquelles de toutes façons, de l'argent sera gagné.. pas par la BNF.

D'un côté, Hadopi, une attitude défensive encore plus crétine (lire Techniques anti HADOPI) que celle des généraux de la ligne Maginot en 40, qui n'imaginaient pas, les yeux fixés sur les Vosges que les blindés d'Hitler contourneraient par le Nord et la Belgique... Bon courage aux initiateurs d' Hadopi quand ils découvriront que l' Internet signifie Interconnected Networks et que les frontières n'existent pas ...

D'un autre côté, la BNF, un monument du patrimoine français, de la fameuse exception culturelle (mais de la vraie) qui ne réussit pas à trouver les énergies politiques et financières positives pour numériser ses ouvrages et créer des pages web qui pourraient même rendre à terme l'opération gagnante financièrement.

D'un côté, Hadopi, un un coût de surveillance et de sanction INCONNU mais au minimum de 10 millions d'euros par an pour empêcher des gens dont la plupart n'ont pas les moyens de payer le racket officiel, de télécharger des trucs dont la plupart s'oublient une fois la porte du frigo ouverte ou la chasse tirée 5 minutes après la fin;

...un coût de surveillance sans aucun gain financier qui videra les caisses de l'état pour payer des surveillants virtuels dont l'intérêt financier est non seulement privé (bien que par les réseaux des coquins et copains, tout soit perméable ...) mais en plus enclin provoquer les actes qu'ils surveillent pour gagner plus (et ceci dans un cercle vicieux pire que celui des bonus de banquiers qu'il est de mode de vilipender en ce moment) (lire Le gateau HADOPI provoque la guerre des milices du net  et  Qui sera la milice d' HADOPI: Advestigo, co-peer-right Agency ou ... ).

D'un autre côté, la BNF, un manque de 50 à 80 millions pour numériser une grande partie de la mémoire culturelle française.... alors même que des bénéfices supérieurs en auraient été tirés.

D'un côté, le gouvernement français actuel qui défend quelques privilégiés en twittant son contentement, assis sur une branche assez légère pour surfer sur toutes les modes mais qui ne fera jamais de bouture ou d'autres arbres. On n'ose pas croire que la BNF n'a pas pu fédérer quelques politiques pour son projet simplement parce que la lecture des classiques, hormis un résumé de la Princesse de Clèves, n'a pas été et n'est pas quelque chose de connu au sommet de l'état, même après un malaise vagal qui casse l'image tant espérée du superman physique ......

D'un autre côté, Google, une entreprise américaine ou mondiale qui casse tous les intermédiaires en cherchant à minimiser les prix, les coûts et à donner le plus grand accès au plus grand nombre tout en gagnant de l'argent (Lire la Methode Google  ).

Il semble bien que Google ait sur ce coup remplacé le gouvernement français, normalement agent du service et du bien public.

Il semble bien que Google ait sur ce coup piraté l'état français. Celui-ci enverra-t-il un avertissement mail ou écrit à Google ou y aura-t-il un twit dévastateur à la mode NKMpas ?

Lire aussi ce qui fut écrit en 2007 par Jean-Noël Jeanneney, ancien secrétaire d'Etat à la communication, président de la Bibliothèque nationale de France  et de l'association Europartenaires:

http://www.amazon.fr/Quand-Google-d%C3%A9fie-lEurope-Plaidoyer/dp/2842059123

Quand Google défie l' Europe: pdf ici


Commentaires sur: Hadopi et numérisation de la BNF par Google: 2 poids 2 mesures de la part du gouvernement français

Oh la fuite! Merci pour cette information qui me semble sera la conclusion de ce débat qui dure depuis maintenant quelques temps.

Rédigé par : Creation de site | 12 fév 2010 12:01:09

Chiche on dépense l'argent d'Hadopi pour éviter la fuit dans les administrations et autres services publics et para-publics ?
Le greffe du tribunal de commerce de Paris coupable de fuites sur le Web :
http://www.01net.com/editorial/506075/le-greffe-du-tribunal-de-commerce-de-paris-coupable-de-fuites-sur-le-web/

Rédigé par : de passage | 16 sep 2009 16:32:03

@Anne: Le pb n'est pas la BNF mais l'attitude gouvernementale qui d'un côté dit "défendre les auteurs" avec Hadopi, en dépensant de l'argent inutilement, car Hadopi pourra être contourné facilement (et aussi parce que ce type de combar est mort né) et de l'autre côté ne fait rien pour aider le projet de numérisation de la BNF et d'autres en dehors de Google. Tout ça renforçant l'idée qu' hadopi n'est qu'une loi faite au bénéfice de quelques uns.

Rédigé par : Tubby | 21 août 2009 17:57:51

Quand on voit le niveau de F. Lefebvre, porte parole de l'UMP sur le sujet http://www.dailymotion.com/relevance/search/web+2.0/video/x7y3lm_flefebvre-et-le-web-20_news
on comprend vite la difficulté pour la majorité parlementaire de légiférer correctement sur les sujets liés à l'internet. Bref comme vous l'expliquez Internet n'est pas un simple petit canal de diffusion supplémentaire venant compléter la télé ou les grandes ondes il serait peut être tant de se mettre au niveau si on ne veut pas se faire scanner et mettre à nu par Google tout puissant...

Rédigé par : Web agency | 21 août 2009 17:23:21

N'importe quoi, article caricatural et mal renseigné. La BNF a su fédérer les politiques et fait un travail de numérisation remarquable depuis 10 ans. Elle n'exclut pas un partenariat avec google, et alors? Elle a déjà des partenariats avec les éditeurs, avec les plus grandes bibliothèques françaises, réfléchir à un partenariat de plus avec google sur des projets spécifiques n'est pas idiot. Et aucun rapport avec l'Hadopi.

Rédigé par : anne | 21 août 2009 14:30:41

Poster un commentaire sur: Hadopi et numérisation de la BNF par Google: 2 poids 2 mesures de la part du gouvernement français







« DELL ne vend plus d' ordinateurs | Accueil | Franck Louvrier Twitter et Hadopi »


Besoin de contenu, de rédaction web ? Notre proposition sur Redac Web SEO
Besoin d'une info ou d'un développement web, de référencement naturel, de blogs, de Wordpress, de Typepad, de Movable Type ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous