Franck Louvrier Twitter et Hadopi

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Franck Louvrier, conseiller en communication du président de la République Nicolas Sarkozy, a joué au spécialiste dans Le Monde. Ce n’est pas le premier ni le dernier mais Franck Louvrier restera sûrement dans les annales des experts du Monde comme celui qui aura fait rire cet été 

Ce magicien de la comm (qui est aussi un fin politique comme on dit puisqu’il a réussi à évincer François de la Brosse et à regrouper le coeur du pouvoir, la communication ,le marketing et la mise en scène de Nicolas Sarkozy sous sa coupe -c’est de Franck Louvrier aussi dont dépend aussi par exemple le milicien du web Princen) réussit à lier sur quelques colonnes Twitter et Hadopi sous le titre “Internet et son potentiel démocratique”:

Après quelques lieux communs sur les réseaux sociaux, twitter, le buzz et le reste, Franck Louvrier tente de quitter le café du commerce pour énoncer son idée:

Twitter a un incroyable pouvoir multiplicateur. Un message peut être lu et dupliqué des millions de fois pour atteindre une audience mondiale en quelques minutes. C'est la viralité, l'effet de "buzz", comme disent les spécialistes, qui découle des innovations technologiques du Web 2.0. Ce qui menace le pouvoir de diffusion, c'est le filtrage des messages ou le blocage de l'accès à un site légal par le pouvoir en place. Cette menace n'est pas nouvelle : c'est tout simplement la version moderne et technologique de la censure.

On se dit alors en lisant l’article: tiens ! Un “démocrate du net” au sommet de l’état qui fait la promotion de la surveillance totale avec hadopi ???  Que se passe-t-il ? Un malaise vagal et 3 semaines de convalescence pour le chat et les souris dansent ?

Suivent 2 paragraphes vasouilleux où l’on comprend que plus jeune, Franck Louvrier a du transpirer pour atteindre le nombre minimum demandé de mots dans ses rédactions

Surgit alors une autre “idée” de Franck Louvrier: Ce qui menace cette valeur est beaucoup plus sournois que la simple censure : c'est la manipulation. Le faux témoignage (écrit, photo ou vidéo) qui viendrait d'une source déguisée, d'une source officielle et politique qui ne dirait pas son nom pour mieux instrumentaliser l'émotion de ses effets. Ce qui menace Twitter, c'est moins la censure que la contrefaçon, la copie, en somme, le faux.

Ouh là là ! Le niveau monte ! Franck Louvrier est conscient du fait qu’il y a des choses fausses sur le net ! et que parfois même, ceux qui les publient essaient de se cacher !!

On sent que la conclusion de Franck Louvrier va être brillante …..

Une petite transition vers la dernière marche, finalité essentielle pour tout fan de Nicolas S:

L'enjeu est la vérification des sources, dont la responsabilité repose sur la vigilance des professionnels de l'information.

et surgit alors le vaisseau amiral de la pensée sarkozyste à propos de l’Internet, HADOPI:

…. l'oeuvre d'art a cela de commun avec le témoignage sur Twitter qu'elle exprime le point de vue sur le monde d'une individualité originale. Son sens et sa valeur reposent sur le caractère singulier et inaliénable d'un témoignage personnel mis à la disposition de tous. Ainsi il en va de même pour l'étudiant révolté des rues de Téhéran que pour l'artiste qui enregistre sa chanson à Paris : l'enjeu est de s'assurer que la vaste diffusion de son message n'étouffe jamais le lien qui l'unit à chacun de ses destinataires. Que la reconnaissance de la source soit partie intégrante de la construction du sens.

Notre société doit reconnaître la dette que nous avons tous envers celui qui a la générosité de partager avec nous son témoignage le plus précieux - quel que soit son support. Faire comme si celui-ci n'existait pas reviendrait à briser le sens du partage, qui est au coeur de l'expérience artistique comme de la vie démocratique. Reconnaître le caractère inaliénable d'un témoignage personnel, tel est le sens profond de la réflexion en cours dans Hadopi, qui rayonne bien au-delà de l'industrie du disque, jusqu'au sens de notre vie en commun dans une démocratie….

?!?!

Reprenons:

Au début de son article, Franck Louvrier: “D'autre part, la dynamique de la technologie elle-même finit toujours par permettre le contournement des filtrages et des blocages, qui rend presque obsolète l'idée même de censure.

A la fin de son article, Franck Louvrier: l'enjeu central pour nos démocraties est de savoir protéger l'authenticité de ce lien numérique entre les citoyens du monde. L'enjeu est la vérification des sources, dont la responsabilité repose sur la vigilance des professionnels de l'information.

Est-ce le même conseiller du conseiller qui a écrit le début et la fin de l’article de Franck Louvrier ?

On se demande aussi si Franck Louvrier est bien au courant du contenu de la loi HADOPI  puisqu’il donne aux “professionnels de l’information “ la responsabilité de la vérification des sources alors que ceux-ci, dans la loi HADOPI, sont considérés au mieux comme des collabos et que ce sont les juges et le pouvoir exécutif (au quasi mépris d’un des piliers de la démocratie républicaine, la séparation des pouvoirs) qui décideront de qui est coupable .

En voyant par ailleurs comment le pouvoir sarkozyste est mis en scène par Franck Louvrier et ses affiliés (affaire du Kärcher, visites d’usines avec ouvriers choisis et faux ouvriers, visite de Luc Chatel dans un Intermarché de comédia dell’Arte, Nadine Morano avec de faux parents, etc ….) ou la manière dont le web gouvernemental est géré (voir Le web du gouvernement prend la pleine mesure de l' importance du contenu) avec une a priori responsable du net aussi difficile à contacter (Comment contacter NKM ? ) qu’un moineau sur une branche de platane (ce qui respecte une certaine logique puisque Madame se contente de twitter ) on se dit qu’une fois de plus, le principe “faites ce que je dis mais pas ce que je fais” , principe essentiel pour comprendre actuellement la politique des bonus, de la méritocratie et de la justice, est encore appliqué.

On se dit aussi que finalement, les députés (voir Les causes de la loi HADOPI enfin révélées) sont au niveau .. des dirigeants politiques  dans le meilleur des cas parce que si Franck Louvrier comprend vraiment de quoi il parle, on est dans le cas de celui qui dénonce quelque chose en l’utilisant lui-même, ce qui augure mal de l’avenir d’internet en France.

Heureusement que ni Louvrier ni d’autres n’ont encore compris que twitter, facebook n’étaient que des MOYENS de publier du contenu sur le web et que si l’on concentrait son attention sur ces moyens, on était un peu comme celui qui regarde le doigt quand le doigt désigne quelque chose

Google a encore de beaux jours devant lui

A noter que par un hasard peut-être, le même numéro du Monde publiait une page complète sur “Google, l’utopie du livre pour tous”, un article sur “se connecter gratuitement à internet hors de chez soi” (Franck Louvrier aurait peut-être pu expliquer comment HADOPI allait faire dans ce cas ;-))), et un gros article sur les arnaques à la carte bancaire notamment via Internet (un problème qui ne concerne que très peu le gouvernement car aucun “ami” n’est touché dans son business  )

Au sujet du mélange de Franck Louvrier Hadopi Twitter et censure liberté lire aussi:

http://www.lepost.fr/article/2009/08/23/1666517_le-conseiller-medias-de-sarkozy-prone-hadopi-et-la-democratie-sur-twitter.html

http://claude-soula.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/08/23/quand-louvrier-s-emmele-les-pinceaux-et-qu-il-enterre-hadopi.html

http://www.numerama.com/magazine/13714-Le-conseiller-medias-de-Sarkozy-prone-Hadopi-et-la-democratie-sur-Twitter.html

http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=5159

http://www.maitre-eolas.fr/post/2009/08/23/Prix-Buiris-pour-Franck-Louvrier


Commentaires sur: Franck Louvrier Twitter et Hadopi

I was thinking about setting up a twitter account. I’m a face book user, and log on regularly, but the only thing I really check is the news feed and friends “status”. And I guess that’s what twitter is. Just a quick update on what’s going on from everyone.

Rédigé par : Peter | 19 sep 2009 13:32:07

ah ah franck louvrier, l’incompétent dit dans l’article du monde que le lien entre le message et son médium est plus important que le message lui même ! Bref, transposé dans l’univers de la bd que le public ferait mieux d’aller à Angoulème pour collectionner des autographes que pour découvrir de nouvelles bd. Bling bling un jour… C’est bien le problème de leur société de préférer l’emballage au contenu. La forme/apparence au fond/essence. Peut être sinon qu’il faisait de l’humour de mauvais goût, avec les massacres en iran, l’identité du twitter était bien plus importante pour le pouvoir iranien que son message.

Rédigé par : deadend | 24 août 2009 18:57:01

l'ascension politique ne dépend décidément pas du talent mais bien de la capacité à embrouiller et tromper ses interlocuteurs... une fois de plus cela est confirmé, visible, validé, aggresse presque tout le monde, mais n'aura pas plus de conséquence que cela sur la suite des événements... Effrayant !!!

Rédigé par : p | 24 août 2009 14:20:28

Poster un commentaire sur: Franck Louvrier Twitter et Hadopi







« Hadopi et numérisation de la BNF par Google: 2 poids 2 mesures de la part du gouvernement français | Accueil | Audience de twitter »


Besoin de contenu, de rédaction web ? Notre proposition sur Redac Web SEO
Besoin d'une info ou d'un développement web, de référencement naturel, de blogs, de Wordpress, de Typepad, de Movable Type ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous