Filtrage des bornes wifi et censure au karcher

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Ca y est ! Le gouvernement s’attaque au wifi disponible un peu partout en France par les bornes wifi gratuites ou accessibles facilement.

Avant même le débat “Hadopi” (si l’ Assemblée Nationale existe encore à cette date ), voici que sur la base de recommandations (voir doc à la fin de la note) la ministre de la Culture semble vouloir proposer de contrôler l’accès à l’Internet proposé via les bornes wifi.

Via Pcinpact:

 « Si dans la vision qui prévalait au printemps 2006 au sein du parlement, le titulaire de l’abonnement était à même de jouer au sein du foyer ou d’une PME/TPE, un rôle de relais pédagogique ou d’autorité, la généralisation de la technologie Wi-Fi dans les ordinateurs portables et l’extension de la couverture par la prolifération des « spots » bouleversent cette situation (…) : il y a quasiment autant d’internautes susceptibles de se connecter en Wi-Fi à Internet que d’abonnés haut débit, près de 16 millions ».

Ces vaillants ingénieurs et conseillers, qui se donc donc enfin aperçu de la débilité de la loi Hadopi quant à son application, proposent donc de:

mettre en place une instance ayant autorité à définir et garder actif des portails « blancs » où se retrouveraient les sites utiles à la vie économique, culturelle et sociale du pays

– … restreindre à ces portails les accès Wi-Fi à l’Internet que proposent à titre gratuit des entités publiques (municipalités, leurs écoles, les hôpitaux ou les universités) , voire des personnes morales privées (Mac Donald, ..)). »

D’autres bonnes idées sont émises pour les hotspots payants:

« La connaissance de l’adresse IP fautive pourrait conduire à la suspension d’un hot spot payant d’un opérateur de communications électroniques. Il convient évidemment de prévoir une rédaction adaptée pour que la coupure ne concerne jamais le hot spot des opérateurs. Or, ceux-ci connaissent l’identité des internautes qui s’inscrivent pour une session en Wifi. A titre illustratif, on pourrait dans ce cas envisager qu’un abonné déjà sanctionné à son domicile se voit restreindre l’accès aux hot spots payants ».

Voilà l’état actuel de la République Française dont la devise est Liberté, Egalité, Fraternité (mais qui visiblement devrait y accoler “suivant sa position”)

Et remarquons bien au passage que le texte parle de “liste blanche” donc il ne s’agit pas de blacklister certains sites mais véritablement d’établir une liste des bons sites que les bons citoyens pourront voir.

Face à ces délires de contrôle (qui n’existent dans aucun pays occidental et même pas dans des pays jugés sécuritaires comme la Russie), nul doute que l’imagination des internautes va trouver rapidement des solutions pour contourner ceci

Quelques conséquences possibles si cette loi passe (et on se demande pourquoi elle ne passerait pas avec par exemple comme argument l’argument actuelle passe-partout et tout “la crise économique l’exige”):

– de la même manière que les criminels “travaillent” avec des cartes de téléphones “jetables” payées en liquide, un marché de la carte de connection temporelle à Neuf, Free et autres va se développer avec le moyen de fournir une fausse identité ou celle d’une grand-mère ou d’un grand-père qui n’ont que faire d’être “mort numérique” (relire d’aillurs à ce sujet “Les âmes mortes” de Gogol)

– la consultation de sites par mail va se développer  (vous envoyez l’URl que vous voulez consulter et le service vous renvoie la page)

– les portails d’anonymat vont se développer en français (comme ils se sont développés en serbe pendant la guerre des balkans quand le gouvernement serbe d’alors voulait contrôler les connections internet de ses dissidents)

– les méthodes de crack de clés wep et wpa vont être connues de pas mal de gens  (wireshark, Abel et Cain, Airodump, AirCrack vont devenir des logiciels très populaires en France)

– un pays étranger ou une société étrangère ayant le sens du commerce proposera un abonnement Internet via satellite juste au dessus de la France

Princen et les autres surveillants du web contrôlé par sarkozy ne seront pas au chômage

– les sociétés de filtrage d’URL et milices du web vont prendre encore plus de sous aux contribuables

– les médias “classiques” qui n’auront aucune peine à fourguer leurs sites dans la liste blanche dormiront sur leurs 2 oreilles

– meetic, adultfriendfinder (le plus gros site de rencontres en audience en France), match , les sites extrémistes musulmans, juifs, cathos seront-ils dans les listes blanches des “sites utiles à la vie économique, culturelle et sociale du pays” que veulent les censeurs ? 

– belle opportunité pour tous les marchands du temple qui essaient de défendre leurs privilèges, de s’engouffrer dans ce délire (Française des Jeux notamment)

– que se passera-t-il si un site international censuré en France porte plainte devant une instance européenne ou mondiale contre la France ?

– que se passera-t-il pour les MSN, Facebook, skype et autres systèmes qui naturellement devront être interdits tant il est facile de les utiliser pour se transmettre des films interdits ?(comme le court métrage “ casse toi pauvre con ?” )

Si l’ Internet est une révolution, alors on a comme l’impression que ces projets de censure sont l’équivalent de la fuite de Varennes et que dans quelques temps, l’ancien régime va tomber  

On a quand même l’impression que le gouvernement s’aperçoit maintenant de la bêtise de la loi Hadopi, bêtise dans le sens “manque de préparation et de fond” .. un peu ce que reprochent pas mal de parlementaires et de professionnels dans d’autres secteurs non ? 20 minutes douche comprise, c’est bien pour certaines choses  mais peut-être pas pour faire des lois …

Finalement, ceux qui s’étonnaient qu’ Eric Besson passe de l’économie numérique à la reconduite aux frontières peuvent mieux comprendre maintenant, avec ce projet de censure, la logique du gouvernement actuel…

Finalement aussi, Frédéric Lefebvre aura enfin une bonne définition du web 2.0 en France


Censure_wifi_france

maj: et tout ça alors même que l'UMP ne se contente pas de télécharger illégalement mais fait de la diffusion illégale de musique ...


Commentaires sur: Filtrage des bornes wifi et censure au karcher

J'ai lu sur un blog anglais la réflexion suivante:
Les français ont l'habitude d'être très entétés sur les libertés et les droits de l'homme et montent au créneau pour un oui pour non, là on censure et rien pas de réaction tout le monde s'en tape

Rédigé par : shell32 | 2 mar 2009 16:30:37

Reste plus qu'à supprimer les blogs et les sites comme celui-ci et la France numérique dormira tranquille.

C'est vraiment incroyable que dans un pays comme le notre on arrive à faire passer des lois qui portent à ce point atteinte aux libertés individuelles et surtout mettent à mal la majorité pour lutter contre les excès d'une minorité et protéger les intérêts d'une minorité encore plus petite.

Une honte pour la France.

Continue à faire des articles comme ça !

Rédigé par : Anthony | 20 fév 2009 08:57:41

Poster un commentaire sur: Filtrage des bornes wifi et censure au karcher







« Télécharger des films gratuitement sur le net | Accueil | Affiliation au Bound »


Besoin de contenu, de rédaction web ? Notre proposition sur Redac Web SEO
Besoin d'une info ou d'un développement web, de référencement naturel, de blogs, de Wordpress, de Typepad, de Movable Type ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous